Toute la lire, Cahier No.2

toute-la-lire-cahiern2-novembre-2016-editions-terracol

Le Cahier N°2 indigo poursuit son enquête anthropoétique en tout genre, en compagnonnage d’auteur-e-s de poèmes, de récits et de théâtre, traducteur-e-s, toutes et tous le sont, poètes-quelque chose qui écrivent sur le terrain, c’est à dire sur, pour et depuis maintenant..

Au sommaire :

Marie Borel Des questions singulières  Olivier Schefer L’île cachot  Jesper Svenbro Canto Sergueï Zavialov traduit par Yvan Mignot Le jeûne de l’Avent Yves-Marie Stranger Vie imaginaire de Jean-Michel Cornu de Lenclos  Chiara Ambrosio et  Caterina Pasqualino, Tierra inquieta  Frédérique Guétat-Liviani  Oeil  Sarah Carton de Grammont Atlas de mes estuaires d’écrire, hauts fonds, pleines ou basses mers & eaux fangeuses :sept esquisses de cartes parmi d’autres  Véronique Bénéï  Santa Marta Poetica  Géraldine Geay Poèmes de rester.. et toujours avec un dessin original de Julia Tabakhova et les photographies de Christian Désagulier rapportées du jardin botanique de Pamplemousses à l’île Maurice..

Ce diaporama nécessite JavaScript.

.. après nous avoir appris le monde selon Ben, Marie Borel cherche la clé des îles, en globe-trotteuse créole revenue de Loin en Nouvelle-Zélande et Maurice aux oiseaux questionneurs tandis qu’Olivier Schefer nous rencontre singulière à Madagascar..

.. quand Jesper Svenbro en airbus prend connaissance côté hublot des derniers fragments de Sappho sur les genoux, Ezra Pound en voisin de siège côté couloir avec Confucius méditant sur les dénominations perdues dans les écouteurs..

.. puis advient l’oratorio de Sergueï Zavialov hébétant de factualité prosodique et répétitive pour dire le siège de Léningrad, aux turbulences de chœur grec à la traversée des cumulus ezra-poundiens et des trous de vers sapphiques, en sorte de mise en plongée de la composition du Cahier N°2..

..  c’est alors que le syllabaire abyssin aux maximes divinatoires étant rappelé par Yves-Marie Stranger et l’inquiétude sur la terre déjouée par Caterina Pasqualino et Chiara Ambrosio, c’est alors que Frédérique Guétat-Liviani cérémonie l’OEIL, hoque et cercle de sel un rituel de le perdre quand Sarah Carton de Grammont à bras le corps à corps percés d’aiguilles valse avec ses pieds à  perfusions, marchant dessus dans l’hôpital de guerre incivile, tire sans cache des rires antidouleurs..

.. avant que  les chansons-danses de Véronique Bénéï, en anthropologue chercheuse d’Indes nous entre dans une ronde colombienne conjuratrice et que Géraldine Geay nous parle la langue à l’oreille, crie à murmure-tête quelque chose  et ferme de ses deux bras la ronde au centre de laquelle les fragments comme retrouvés de Marie Borel peuvent être réinterprétés..

.. quant aux photographies on voudrait qu’elles concourent à la composition de ce poème-photo, à cette déambulation poégraphique dans l’allée ombreuse de notre Tierra inquieta sur laquelle ce Cahier voudrait inviter à toute la lire..

  • Format : 17 x 23
  • Pages : 160
  • Illustration(s) : 1 ill. , 16 photographies
  • Prix : 18 €
  • Dépôt légal : novembre 2016
  • ISBN : 978-2-9535218-3-2

Commander ici..

Une présentation lecture en a été faite le 11 novembre 2016 à

la-factorie

Marie Borel ayant lu Des questions singulières, Yvan Mignot Le jeûne de l’Avent de Sergueï Zavialov (en chœur), Frédérique Guétat-Liviani l’OEIL, Sarah Carton de Grammont l’ Atlas de mes estuaires d’écrire, Géraldine Geay des Poèmes de rester et Christian Désagulier Les élections de Santa Marta Poetica de Vétonique Béneï..

Revue de presse..

de Jacques Barbaut, le 30 novembre 2016, in

logo-sitaudis-fcb

capture-decran-2016-11-30-a-21-20-10

(continuer à lire..)

de Jean-Paul Gavard-Perret  le 21 novembre 2016, in

capture-decran-2016-11-24-a-16-35-42capture-decran-2016-11-24-a-16-35-27(continuer à lire..)

de Yves Boudier le 7 décembre 2016, in

capture-decran-2016-12-07-a-16-43-08

(continuer à lire..)

 

de Bruno Fern, le 10 décembre 2016, in

capture-decran-2016-12-10-a-16-43-18

(continuer à lire..)